25 Fév
mar

Catégories d’évènement:
Spring Break
Aaron Gill, Joe Stone, VIDA
Info

Spring Break

Dans les années 2000, Guy Régis Junior s’associe à une dizaine de comédiennes et comédiens, au sein du Collectif Nous Théâtre, pour réanimer l’inertie mortifère des scènes d’alors. Répondre, dans cette Haïti de l’époque, à la banalisation du corps en exhibant le corps de l’acteur-militant… telle a été la réponse rhizomique apportée par Nous Théâtre à la violence généralisée d’une époque qui en rappelle une autre…
Dans un pays comme le nôtre, où la parole a été détournée, ou la parole a drainée les passions les plus folles, les plus meurtrières, placé le corps avant la voix a été une manière symbolique de ressusciter ce corps désarticulé, meurtri, avili et laissé en pâture aux morsures du temps ; oui ! Tel a été le parti des mises en scènes de Nous Théâtre – ce Collectif de rêveur dirigé par un Diable Rebelle (BAKA), Guy Régis Junior. 


Après les années Nous Théâtre, non loin de s’assagir on retrouve Guy Régis Junior dit Baka, çà et là, entre deux scènes, deux festivals, questionnant l’humaine condition des mises en scènes d’aujourd’hui…
Qu’il soit acteur, metteur en scene, auteur ou directeur de festival, Baka pose toujours son regard là où rien ne se passe sur la scène. Là où la mise en scène doit concéder sa part d’humanité au regard ravi des spectateurs ayant été conviés à être les témoins privilégiés de la déchéance séculaire de l’Etre. C’est cette expérience dramaturgique, unique, contemporaine que le festival de théâtre En lisant pour sa cinquième édition invite le public haïtien d’aujourd’hui à découvrir et / ou redécouvrir dans un contexte historique si particulier.

ensemble 2020

En pleine pandémie, les activités culturelles se retrouvent cette année dans une situation difficile. Les arts de la scène en souffrent énormément. Car, soudainement confinés, ils doivent réinventer leur rapport avec le public. Comment proposer des événements artistiques tout en permettant une distance physique entre chacun. Jouer un personnage sur scène ne dépend pas uniquement des répétitions. Le comédien, la comédienne ont besoin de sentir l’odeur du public, sa respiration, son rythme cardiaque, son rire, ses larmes pour habiter leurs personnages.

Pour essayer de freiner la propagation de la pandémie de la covid-19, des mesures sanitaires sont adoptées par le pays entier. Pour les acteurs de l’art et de la culture, il s’agit de trouver d’autres canaux de production et de diffusion. En ce sens, penser à mutualiser les projets culturels pour atteindre un plus large public, ne serait-ce pas une solution? Ainsi envoyer un signal positif aux autres acteurs œuvrant dans tout le pays.

La mutualisation des deux principaux festivals de théâtre d’Haïti, En lisant et le Festival 4 Chemins, a été faite dans un contexte particulier où les acteurs culturels doivent se serrer les coudes pour continuer à créer et à aller au-delà des difficultés rencontrées en cette période de pandémie.

En Lisant en images